Preview : Batman Arkham Knight

 S'inscrire        Mot de passe oublié
Filtrer l'affichage :
[Plusieurs choix possibles]

Preview : Batman Arkham Knight

Par Ganon, le 27.03.2014, à 09:48 - JV24

Encore une fois, c'est le fameux magazine américain Game Informer qui a eu l'occasion de révéler un prochain gros jeu aux yeux des joueurs.

Après Evolve il y a quelques mois, c'est au tour de Batman : Arkham Knight de suivre le même chemin. Et tout comme le prochain titre « next-gen » de 2K Games, celui édité par Warner Bros. Interactive Entertainment se dévoile quelques semaines plus tard au reste de la presse spécialisée.

Sortant exclusivement sur les nouvelles consoles de salon et sur PC à la fin de l'année, la conclusion de Rocksteady Studios a-t-elle suffisamment d'atouts pour nous faire baver ? Indice : notre chemise est encore toute humide.

Soyons clairs, la démonstration de plus de 30 minutes proposée à la presse française était la même que celle présentée au magazine américain il y a quelques semaines. Celles et ceux qui ont donc scruté et lu les informations chez Game Informer n'apprendront ici rien de nouveau, si ce n'est bien évidemment nos véritables impressions. Cette parenthèse terminée, on peut commencer à relater le début de cette présentation qui tournait sur PC. La démonstration commence alors que Gotham est en train d'être évacué par ses habitants, laissant derrière eux une cité déserte où seuls les malfrats font la loi. Cette évacuation est due au retour de Scarecrow qui menace la ville protégée par Bruce Wayne d'un gaz toxique, un an après les faits du second volet. L'objectif de Batman est donc de remonter jusqu'à lui, ce qui va bien évidemment être assez compliqué.

A l'instar d'un Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots, il n'y a aucune coupure entre la cinématique et la phase de jeu dans ce Arkham Knight. A la fin de l'introduction, la caméra s'oriente vers le toit d'une tour pour montrer un Batman plus détaillé que jamais, permettant d'apprécier au même instant l'immense ville qui s'étend devant nous (on repère également au loin le petit quartier qui faisait office de terrain de jeu dans le second volet). La caméra se rapproche alors de l'homme chauve-souris et dévoile une toute nouvelle armure extrêmement détaillée. La cape bouge de manière très convaincante en fonction des rafales de vent qui la traversent, tandis que la pluie perle et coule sur certaines zones de la combinaison. Bluffant. Le plongeon vers le bas pour profiter de la vitesse et se balader plus rapidement dans les rues permet également d'apprécier l'énorme boost graphique de ce moteur maison basé sur l'Unreal Engine 3, plus particulièrement les effets de lumière se reflétant sur la toile de Batman. A tomber par terre.

Évidemment, à ce stade de développement tout n'est pas parfait. Si l'on a repéré un peu d'aliasing, deux soucis nous ont quand même franchement sauté aux yeux. Premièrement, et cela sera inévitablement corrigé avant la sortie du titre : le frame rate qui était exécrable durant la présentation. On ne sait pas d'ailleurs si cela venait du PC qui crachait ses tripes ou de la démo pas très bien optimisée (voire les deux), mais on a constaté d'énormes chutes du nombre d'images par seconde, au point parfois qu'on a cru à plusieurs reprises que le jeu avait planté (tant l'image restait figée plus d'une demi-seconde). Le second problème, qui avait déjà été repéré dans Arkham Origins, vient des animations faciales. La modélisation n'a aucun souci. Gordon, l'Oracle, le Pingouin ou Double-Face, tous possèdent des visages vraiment détaillés qui font plaisir à voir. Cependant, le mouvement des lèvres faisait encore assez robotique, ou n'atteignait pas le degré de perfection du reste de la réalisation. On a encore le temps de voir ces détails s'améliorer d'ici la fin de l'année.

La balade avec le grappin, ça va bien deux minutes mais ce n'est pas une nouveauté en soi. Après un petit combat qui nous a permis d'apprécier quelques éléments inédits, comme l'utilisation d'une batte de base-ball empruntée à un voyou, c'est l'entrée en scène de l'innovation majeure de cet épisode : la Batmobile. On avoue que l'on était un peu sceptique quant à son design, révélé via les premières images. Mais l'admirer en plein jeu nous a fait totalement changer d'avis. Là encore, elle se montre extrêmement détaillée (le jeu de suspensions qui « anime » la voiture, les disques de frein qui deviennent rouges) et est aidée par des effets de lumière qui la mettent totalement en valeur. Concrètement, le développeur indique où il veut que la voiture arrive à proximité. Tout en chutant de l'immeuble avec Batman, on voit la voiture arriver grâce à la caméra qui fait un petit focus sur elle. Bruce saute alors directement dans le cockpit dès qu'elle est à proximité pour de suite mettre les gaz. Outre la mise en scène, c'est une fois de plus la fluidité de la transition qui impressionne puisque aucun petit temps de chargement ne vient gêner notre installation dans le bolide. Une jolie claque.

On sent par ailleurs que la ville a été spécialement conçue pour la Batmobile puisque des routes sont là pour accueillir ce monstre à quatre roues. Cependant, la cité regorge de petits endroits permettant de s'éclater avec le véhicule et de sentir, par la même occasion, sa puissance. Rocksteady Studios a en effet plutôt bien travaillé sur la destruction des éléments du décor. On peut donc foncer dans une fontaine, un grillage voire certains murs en béton sans que l'on ressente un quelconque ralentissement. Au niveau de ses capacités, le véhicule a la possibilité de tourner sur lui-même pour faire demi-tour plus rapidement, de balancer des roquettes afin d'éliminer un véhicule que l'on pourchasse, de déclencher bien évidemment un turbo et même de s'éjecter pour que Batman puisse atteindre des toits en un rien de temps. D'ailleurs, on ne doute pas un seul instant que la Batmobile sera upgradable au fil de la progression. Malheureusement, les développeurs sont restés silencieux à ce sujet. Durant l'événement, Rocksteady Studios a réellement insisté sur le fait que le véhicule faisait partie intégrante du gameplay, et n'était pas seulement là pour amener le joueur d'un point A à un point B. Le meilleur exemple est l'un des défis de Riddler qui nécessite justement l'utilisation de la Batmobile. Après qu'un monte-charge nous ait emmené jusqu'aux égouts (chargement caché à la manière du premier Mass Effect), on a pour objectif d'effectuer trois tours dans le temps imparti. Là où ça se complique, c'est que l'on doit bouger nous-même certaines plateformes pour pouvoir progresser (combler un vide, libérer un passage) et que ce nombre augmente à chaque tour, rendant les choses de plus en plus compliquées. Une épreuve qui nous a paru vraiment grisante à jouer, avec une voiture qui semble déjà parfaitement maniable.

Le développeur termine alors la démonstration en sortant du défi pour se diriger vers le dernier objectif de la démo. Arrivé sur les lieux, trois gardes armés surveillent un policier. En passant par un conduit en-dessous de la pièce, Batman peut effectuer un « Fear Takedown » pour pouvoir éliminer les trois ennemis quasiment d'un coup. En gros, il suffit d'appuyer sur la bonne touche au bon moment. Un possible QTE déguisé qui s'est terminé par l'apparition d'Arkham Knight quelques secondes plus tard, pointant son arme sur la tête de Batman alors en très mauvaise posture. Écran noir, bruit d'une arme à feu. La présentation se termine ainsi, nous faisant déjà languir sur ce que nous réserve cette conclusion qui nous a véritablement mis l'eau à la bouche. On espère simplement que les dernières consoles ne souffriront pas d'un important downgrade graphique. Car il faut bien l'avouer, on doute très sérieusement que la qualité graphique présentée soit la même sur PlayStation 4 ou Xbox One. On retiendra tout de même deux choses : une jolie prouesse technique donc, et une Batmobile qui semble déjà apporter une très grande plus-value à l'expérience de jeu.

Du très bon et des choses encourageantes pour ce Batman : Arkham Knight qui, si le scénario tient la dragée haute, promet une magnifique conclusion au chevalier noir made by Rocksteady Studios. La fin d'année risque déjà d'être chargée.




Supports liés : PC, PS4, Xbox One
Ganon
TEAM JEUXVIDEO24
Ex-achievement whore, redditor, petit trolleur et grand amateur de courses automobiles.

LES COMMENTAIRES
fleche  Le 27/03 à 10:24

Préview intéressante qui donne effectivement de voir en vrai. Et putain l'artwork de l'Arkham Knight :love:

fleche  Le 27/03 à 13:00

Rien de nouveau, en effet, si ce n'est toujours cette méchante envie d'approcher le jeu pour voir si ce qu'il a dans le ventre. :love:

fleche  Le 01/04 à 10:13  -  Depuis jeuxvideo24 mobile

Wait and see


AJOUTER UN COMMENTAIRE
Pour ajouter votre commentaire, enregistrez-vous gratuitement sur jeuxvideo24.com ou connectez-vous.

+5
Ils ont voté pour cet article :
AirborneCody Skelfos yaya07 Jerem - Ludo -
Pourquoi voter ?
LIVE 24