Test de Virtua Tennis 4 sur Xbox 360

 S'inscrire        Mot de passe oublié
Filtrer l'affichage :
[Plusieurs choix possibles]
Virtua Tennis 4 X360
  Toutes les informations au sujet de la version Xbox 360 de Virtua Tennis 4 sont sur cette fiche jeu.
Aussi sur : PS3, Wii, PC, Vita 
2 membres possèdent ce jeu 

Test de Virtua Tennis 4 sur Xbox 360 (X360)



Images








Assez loin du degré de simulation d'un Top Spin 4, la série Virtua Tennis de Sega s'offre un volet numéro 4 toujours prêt à contenter ceux qui préfèrent aborder la petite balle jaune dans un aspect plus arcade, privilégiant l'accessibilité et le fun avant tout. Après une parenthèse Virtua Tennis 2009 un peu rébarbative et pas très innovante, ce Virtua Tennis 4 arrive-t-il à placer un coup gagnant ?

Les quatre saisons


Inutile de s'attarder sur une quelconque comparaison entre Virtua Tennis 4 et Top Spin 4 puisqu'en dehors du tennis dont ils sont les principaux porte-parole vidéoludiques, ces deux jeux n'ont clairement pas les mêmes ambitions. Si la simulation est la principale motivation du titre de 2K Games, c'est du côté de l'arcade que se tourne le jeu de Sega. Une orientation de plus en plus assumée par la série qui, avec ce nouveau volet, le prouve en s'offrant un mode carrière assez original. Après avoir créé son avatar, avec un éditeur un peu plus varié (qui évite d'avoir à faire à une armée de clones comme tel était le cas dans le précèdent volet), le joueur est invité à parcourir le monde via un Tour Mondial divisé en quatre saisons, chacune correspondante à un coin du globe (Asie, Afrique du Nord/Europe, Europe du Nord et Amérique du Nord). Une progression qui prend la forme d'un jeu de l'oie où, pour avancer d'une case à l'autre, il faut utiliser des tickets. Ces derniers, de valeurs diverses, permettent donc de partir d'un point précis pour arriver, au final, à un tournoi majeur. Une route qui n'a toutefois rien de directe et qui oblige à s'arrêter sur des cases où il s'agit de participer à divers mini-jeux, à des matchs d'exhibition, à des matchs d'entraînement et même à des évènements permettant d'accroître sa popularité.

Être le numéro 1 dans Virtua Tennis 4 ne se limite en effet pas à accumuler les victoires. Pour devenir célèbre, mais aussi pour s'ouvrir la porte de tous les tournois, le joueur a l'obligation de glaner un maximum d'étoiles. Ainsi, tout au long de ce tour mondial, il faut essayer d'améliorer les caractéristiques de son poulain tout en prenant le temps de soigner son image, de gagner de l'argent et de se reposer quand la condition physique est dans le rouge. Une progression pas vraiment aisée, d'autant plus que le système de tickets (attribués au hasard à chaque tour ou disponibles à l'achat), permettant de se déplacer sur un nombre limité de cases, la rend assez tumultueuse. On ne s'en plaindra pas, puisque la présence de toutes ces cases et de plusieurs voies nous oblige à faire des choix quant au temps à consacrer aux mini-jeux, à l'exposition médiatique, au repos ou aux parties, sachant que l'accès au tournoi majeur d'une saison doit se faire en un certain nombre de jours (indiqué dès le début d'une saison) sous peine d'être pénalisé. Cette carrière façon Virtua Tennis 4 prend donc une tournure plutôt alléchante et assez addictive, ponctuée par des activités variées. On le répète, il faut parfois se plier à un mini-jeu dans l'optique d'améliorer ses attributs et sa condition physique. Ces épreuves, un classique de la franchise Virtua Tennis, s'offrent une nouvelle jeunesse avec des mini-jeux inédits mais aussi plus amusants et plus attirants. Le tout est secondé par un menu baptisé Mon Club qui, en plus de contenir une boutique (dont les éléments sont à débloquer au fil du Tour Mondial) et une sélection de partenaires pour les matchs en double, se compose d'un sous-menu Leçon de style. Lorsque le joueur a suffisamment amélioré ses attributs, ces leçons permettent de lui attribuer une caractéristique précise afin de déclencher, au cours d'un match, un Super coup.

Ce coup hors-norme, et souvent décisif, est d'ailleurs la principale (et seule) nouveauté dans le gameplay de Virtua Tennis 4. Un joueur aura ainsi la possibilité, pendant une rencontre, de remplir une jauge en lien avec la Leçon de style apprise. Pour la leçon Complet, par exemple, il faut varier un maximum son jeu pour remplir sa barre de concentration et enfin lâcher son coup spécial. Pour un joueur qui privilégie le jeu en Fond de court, il convient de rester un maximum au fond du terrain pour voir sa jauge se remplir. Pour un autre qui a fait des Volées sa spécialité, il lui faut monter au filet le plus souvent possible afin d'avoir une jauge de concentration au maximum pour effectuer son Super coup. Quelques exemples parmi d'autres pour ce Super coup dont le mécanisme s'applique également avec les véritables joueurs du casting de Virtua Tennis 4 (Federer est un joueur Complet, Nadal privilégie le jeu Défensif, Roddick remplit sa jauge avec les Services, etc.). Une bonne idée, qui oblige à adopter un style précis pour être mise en pratique, mais qui ne révolutionne malheureusement le gameplay de la série.

Raquette de plomb ?


Qu'il s'agisse des déplacements ou des différents coups disponibles (en-dehors du Super coup), Virtua Tennis 4 n'apporte pas grand chose à la franchise. Pire encore, les parties perdent un peu de ce rythme endiablé qui caractérisait tant les rencontres dans un Virtua Tennis. Les sessions de jeu n'ont pour autant rien de mollassonnes et les échanges improbables sont toujours de mise. Les mécanismes imparables, tels que le service-volée ou le fameux coup croisé après avoir baladé son adversaire d'un bout à l'autre du court, sont eux-aussi toujours de la partie et facilitent grandement la vie de l'habitué de la série. L'IA, toujours perfectible, est toutefois plus coriace sur les tournois majeurs et la présence de plusieurs niveaux de difficulté garantie des affrontements parfois très corsés. Mais plus que dans les précédents opus, ce Virtua Tennis 4 demande un timing précis et un sens imparable du placement, sous peine de passer complètement à côté de son coup. L'assistance apportée par le jeu, pour les placements, est toutefois suffisante pour ne pas perturber le joueur. Au final, la prise en main se révèle donc immédiate et le fun, malgré un dynamisme moindre, reste intact.

La mouture Xbox 360 propose même un mode de jeu compatible Kinect, permettant de s'essayer à un mini-jeu ou à un match d'exhibition, seul ou à deux joueurs. Rien de bien folichon au final, le joueur n'ayant qu'à bouger les bras pour lâcher un coup sans se préoccuper du positionnement de son avatar. Pas simple donc de prendre le jeu à son compte, surtout que les coups les plus subtils sont assez difficiles à exécuter. On préfèrera plutôt passer du temps sur l'incontournable mode Arcade, avec l'affrontement face à Duke et King à la clé, ou participer au jeu en ligne. Ce dernier se partage entre les matchmaking d'amis, avec possibilité de jouer un match préalablement personnalisé en simple, en double ou même de faire un mini-jeu, là où les parties classées opposent uniquement les joueurs avec des affrontements en deux jeux gagnants. Du online assez solide qui ne semble accuser d'aucune lacune technique, seul le ralenti imposé entre chaque coup étant capable de titiller la patience de certains. Enfin, côté réalisation, difficile de ne pas blâmer le soft de Sega avec ses animations pas assez nombreuses et ses modélisations basiques, avec en plus un lot de courts de bonne facture mais malheureusement un peu trop génériques. L'ensemble est certes très fluide mais c'est une maigre consolation. Même constat avec la bande-son, peu immersive par ses effets sonores et carrément agaçante avec ses musiques agressives que l'on se presse de réduire au silence via les options du jeu.


Jerem, le 03.05.2011
Jerem
TEAM JEUXVIDEO24
Râleur pro, grand consommateur de café et adepte des soirées BF4.

6/10
CONCLUSION

À défaut de proposer une expérience vraiment inédite, Virtua Tennis 4 peut se targuer de garder la même ligne de conduite que ses prédécesseurs. Immédiatement accessible, plutôt fun, doté d'amusants mini-jeux et surtout composé d'un mode principal bien pensé et plus compliqué qu'il n'y paraît, le soft de Sega remplit son rôle et semble s'en contenter. Dommage en effet que la jouabilité ne se garnisse pas de nouveaux éléments (en dehors d'un coup spécial), que la réalisation ne soit toujours pas remise à niveau et que le tout manque d'un peu de dynamisme. Alors oui, Virtua Tennis 4 mériterait davantage de nouveautés pour réellement imposer son style mais qu'on ne s'y trompe pas, cet opus ne joue pas sur le même court que la concurrence et les adeptes d'un tennis arcade y trouveront tout de même leur compte.
LES PLUS
+ Mode carrière assez intéressant
+ Immédiatement fun
+ Les nouveaux mini-jeux, assez drôles
LES MOINS
- Une recette qui peine à évoluer
- Bande-son à oublier
- Réalisation qui commence à dater





INFOS EN +
Format :   DVD
Compatible TV 3D :   Oui